Rose & Cook

28 février 2013

Dans la peau d’un juré, les coulisses du Concours Général Agricole {salon de l'agriculture}

146

Depuis des années je suis consommatrice des produits médaillés du Concours Général Agricole du SIA, vous savez, la petite palme sur fond blanc que l'on voit apposée sur certains produits ? Je n'ai jamais été déçue des produits que j'ai achetés médaillés, on comprend rapidement que ce n'est pas une énième récompense de je ne sais quel machin de l'année...

Je me suis toujours demandée comment ça marchait, qui donnait les médailles, dans quelles circonstances. Je n'avais pas creusé plus que ça et puis cette année, en allant sur le site http://www.concours-agricole.com/, j'ai découvert que les consommateurs pouvaient postuler et j'ai décidé de le faire.

CGA

En fait les jurés ce sont la fois des professionnels des filières concernées, représentants des métiers de bouche, distributeurs et/ou des consommateurs avertis, qui peuvent postuler dans 3 catégories: concours animaux, concours produits et concours vins.

J'ai décidé de postuler pour plusieurs produits et vins et ma candidature a été retenue en : "produits issus palmipèdes gras" (foie gras, magret, etc.) et "produits oléicoles" (huiles d'olive, etc.).

Je ne savais pas mais on ne peut participer qu'à une seule dégustation par jour de salon, ce qui fait donc un maximum de 5 produits puisque le concours a lieu sur 5 jours.

J'avais postulé pour "produits issus de palmipèdes gras" (foie gras, magret, etc.) , "produits oléicoles" (huiles d'olive, etc.), vins de la vallées du rhône et vanille.

J'aurais bien aimé postuler pour les fromages (catégorie produits laitiers) mais j'ai eu trop peur de tomber sur le lait tout court et je n'aurais pas pu prendre part à l'évaluation car je suis intolérante au lactose. Je le saurais pour la prochaine fois, il suffit d'indiquer que l'on ne peut pas évaluer telle ou telle catégorie.

Pour vous donner une idée de l'ensemble des catégories dans lesquelles on peut postuler

Vins d’Alsace et de Lorraine
Vins du Beaujolais
Vins de Bordeaux
Vins de Bourgogne
Vins de Champagne
Vins de Corse
Vins du Jura, de Franche Comté
Vins du Languedoc Roussillon
Vins de Provence
Vins de Savoie et du Bugey
Vins du Sud Ouest
Vins du val de Loire et Centre
Vins de la vallée du Rhône
Apéritifs
Bières
Charcuterie
Cidres, poirés
Eaux de vie dont Armagnac
Jus de fruits
Huiles de noix
Produits oléicoles
Huîtres
Piment d’Espelette
Pommeau
Produits apicoles
Produits avicoles
Produits issus de palmipèdes gras
Rhums et punchs
Truites fumées
Vanille
Vins de liqueur

~~~

ConcoursGeneral

Donc voilà, je vais être juré samedi et dimanche matin. Ca commence dans la douleur, il faut que je mette le réveil à 7h, dur pour un WE, sans compter que je vais une nouvelle fois être en décalage avec ma petite famille.

Samedi 23/02, juré produits issus de palmipèdes gras

J'arrive à 9h15. Dès le départ, on est bien accueilli par des hotesses, direction le Pavillon 2.1 qui est entièrement réservé pour le Concours Général Agricole (CGA)

L'accès au pavillon est strictement contrôlée, les pique-assiettes vont rester dehors.

Chaque 1ère lettre du nom de famille dispose de sa file particulière: on me remet une enveloppe avec un badge de juré, 1 stylo, 1 médaille souvenir (lol) , 3 entrées cadeau et un petit cadeau (un truc pour garder le vin frais, nickel).

Il y a une foule hallucinante, qui laisse présager du nombre hallucinant de produits à goûter.

La moyenne d'âge est terrifiante. J'ai l'impression d'être un tout petit bébé.

9h30. Les portes s'ouvrent; on est réparti en 2 salles: les vins (2/3 de l'espace) et les autres produits (le tiers restants).

J'ai vraiment du bol ce matin car je n'avais pas vraiment réalisé que j'aurais très bien pu tomber sur la catégorie "rillettes de canard". Imaginez à 9h30 du matin, faut avoir l'estomac bien accroché quand même !

Je vais donc être juré pour les foie gras en conserve, DLC supérieure à 24 mois, assaisonnement simple (sel, poivre)

La salle est immmmeeeeense, je trouve rapidement ma table. Il fait abominablement froid. Bon à la limite ce n'est pas plus mal, je n'ose pas imaginer la tête des rillettes et des foie gras à 11h30 sinon...

A ma table il y a 2 producteurs de foie gras, vraiment très sympathiques, 1 ancien professeur de cuisine membre des toques blanches et un monsieur retraité, visiblement habitué aux évaluations/dégustations.

9h47. Discours du commissaire général. On nous rappelle que par table, pas plus de 30% des produits ont le droit d'avoir une médaille. La marge de manoeuvre c'est entre 0 et 30% . Il y a une 60 taine de tables (peut-etre plus ? je n'ai pas noté), chaque table a entre 6 et 9 produits, je vous laisse imaginer le nombre de médailles possibles !

L'ambiance est détendue mais sérieuse. On peut se parler (ouf!)

A notre table, 7 foie gras à évaluer. On les renifle, on les goûte, on les regarde. On échange un peu. 

147pn

10h15: on attaque le 3ème foie. Celui-là fait l'unanimité tout de suite: il n'est pas bon, limite acide au goût. On se demande si le producteur l'a présenté dans la bonne catégorie ou si c'est le poivre qui est particulier.

Les produits sont jugés à la fois sur des critères esthétiques et sur des critères gustatifs. Ils ne doivent pas contenir trop de graisse ni de veines, la couleur doit être uniforme et ils ne doivent pas s'émietter à la coupe.

La dégustation va durer comme cela jusqu'à au moins 11h. Il y aura du bon et du beaucoup moins bon.

Tous les foie gras sont présentés de manière complètement anonyme.

Les producteurs de foie gras présents sont à l'image des producteurs du sud-ouest: franchement sympathiques ! Entre chaque dégustation, nous avons droit à un "cours de foie gras" qui complète parfaitement les fiches d'analyse sensorielle qui nous ont été fournies bien en amont, de manière à pouvoir utiliser un vocabulaire précis et adéquat.

Le dernier foie gras présente une oxydation inhabituelle, nous demandons au commissaire de la table de bien vouloir nous amener l'échantillon numéro 2, ce qu'il fait en moins de 5mn !

11h20 On commence la sythèse. Nous décidons d'attribuer 2 médailles de bronze sur les 7 foie gras goûtés.

On nous offre un verre de vin moelleux à la fin de la dégustation.

Vers midi, tout est fini. Que l'on ne me parle pas de manger à midi surtout :-D Dehors je croise quelques jurés vins bien gais, ils n'ont pas du recracher leurs dégustations visiblement :D 

HO

Samedi 23/02, juré Produits Oléicoles

Les mêmes causes produisent les mêmes effets: même heure de lever (aïe ça pique), même heure d'arrivée, même population. 60 ans de moyenne je dirais.

Je prends l'enveloppe avec mon badge de juré: aujourd'hui je n'ai pas droit aux 3 invitations offertes, je trouve ça franchement mesquin...

J'avais secrêtement rêvé de tomber sur la tapenade mais je me retrouve sur les huiles d'olive fruité vert. Oh my gosh. Fruité vert c'est ce qu'il y a de plus amer et astringent dans la catégorie. Ca va être raide de bon matin.

Bon d'un autre côté, je connais bien les huiles d'olive fruité vert et je les apprécie.

Les tables sont clairsemées , visiblement il y eu moins de candidats pour les huiles. Il parait que c'est comme ça chaque année.

En revanche, il y a un peu plus de femmes.

9h30. Nous sommes 4 à table: un monsieur retraité, un producteur du SE de la France, la fille d'une charmante productrice du SE qui vient juste d'avoir 18 ans et moi.

L'ambiance est nettement moins sympa que la veille. Un monsieur d'un syndicat d'huiles que je ne nommerai pas, passe à la table, et nous questionne un peu sur notre profil. Visiblement moyennement satisfait. C'est limite agréable. Il a juste oublié que le concours a des jurés consommateurs comme le Monsieur retraité et moi. Nous ne sommes pas des bêtes de concours, ni des producteurs.

Ca se la pète un peu quand même ^-^

Je sens que ça va être long et ennuyeux.

Le Monsieur producteur nous explique que chacun dégustera un échantillon mais pas en même temps que les autres.

Comme ça on est sûr de ne pas pouvoir échanger. Parfait. Ca va vraiment être long.

On attaque les dégustations vers 10h. Une bonne huile d'olive fruité vert doit être fluide, ne pas laisser de sensation de pâteux. On peut y découvrir des arômes d'herbes, de pomme verte, d'artichaut, de feuille de tomate.

HuilesDolive

10h45. J'ai dégusté les 9 échantillons. Je regarde un peu autour de moi, visiblement l'ambiance sur les autres tables ressemblent plus à ce que j'ai ressenti hier, partage, échange, bonne humeur, dans une ambiance studieuse. Bon ben ok, je suis donc juste mal tombée. Note à moi même: demander l'année prochaine d'être juré pour les huiles d'olives du sud-est, comme ça je serai avec d'autres personnes (les producteurs ne peuvent pas être jurés pour leurs propres huiles).

La fille de la productrice est très forte et partage un peu plus volontiers ses impressions.

Moi qui suit passionnée d'huiles d'olives, j'aurais rêvé qu'il me parle un peu plus de leurs huiles, de leur manière de travailler, etc. Pas de partage on a dit.

Entre chaque dégustation, on peut neutraliser son palais à l'aide de morceaux de pomme verte, ça marche très bien.

10h50. Nous commençons les délibérations. Finalement, je me rends compte que je ne suis pas du tout à côté de la plaque dans mes appréciations. J'ai peut-être moins de mots précis qu'eux pour exprimer mon ressenti mais j'ai été capable d'évaluer correctement ce qui était bon, de ce qui l'était moins, et d'en saisir les nuances.

Nous attribuons 3 médailles: or, argent et bronze et franchement ces huiles le méritaient, elles étaient d'excellente qualité selon les critères requis pour des huiles d'olive fruité vert.

Le commissaire de la table est le même qu'hier. J'en profite pour poser les questions embêtantes: mais qu'advient t-il de tous ces échantillons ? Sont-ils jetés, donnés ? 

Non parce qu'avec tout ce que le gouvernement nous bassine pour les programmes anti-gaspillage, je trouverai ça très très déplacé que tout soit jeté derrière...

5mn après le commissaire revient: les échantillons médaillés sont conservés. Les non-médailles sont redistribués dans les cuisines du salon de l'agriculture. Quant aux échantillons n°2, ils sont partagés entre les différents commissaires, ce qui me paraît normal dans la mesure où ils sont totalement bénévoles.

12h. Il est temps de partir. Une journée en demi-teinte. La dame productrice et sa fille étaient sympas mais je n'ai pas trop aimé l'ambiance de ce concours. La dégustation de foie gras était sérieuse, mais dans une ambiance un peu moins "j'me la pète" et plus dans le partage. 

Le concours général est vraiment une sacré machine, qui est parfaitement organisée, avec des commissaires rodés.

C'était une expérience incroyable malgré tout. J'ai appris beaucoup de choses et j'ai vraiment progressé en analyse sensorielle. L'année prochaine je serai plus précise dans mes souhaits pour la dégustation. 

J'ai regardé le palmarès après et je suis contente de voir que les huiles d'olives de La Castelas (AOC Baux de Provence) ont cartonné.

La dame productrice a remporté aussi beaucoup de médailles, je pense que nous nous arrêterons cet été lui rendre visite sur la route des vacances.

019PN2

(photo prise en mai 2011, dans l'oliveraie de la famille Farines- huile d'olive Papillon)

Et je vois que l'huile d'olive Papillon a gagné une médaille d'Or. Je suis sincèrement émue pour eux car non seulement la qualité de l'huile a progressé mais Monsieur Farines a réussi son pari de produire une huile d'olive bio, respecteuse de la nature, et de qualité.

C'est ce qu'il avait annoncé il y a 2 ans et c'est ce qui a été fait. Des entreprises comme ça, qui ont une vraie démarche de qualité, sincère et engagée, il n'y en a plus beaucoup et j'ai beaucoup d'admiration pour ce Monsieur Farines qui a décidé de se lancer dans la production d'huile d'olive il y a quelques années, avec le dessein de laisser quelques chose de durable aux générations futures.

L'intégralité du Palmarès huile d'olive: http://www.concours-agricole.com/documents/pdf/2013_1_OLE.pdf

L'ensemble des palmarès 2013: http://www.concours-agricole.com/produits_palmares_divers_pdf.aspx

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires sur Dans la peau d’un juré, les coulisses du Concours Général Agricole {salon de l'agriculture}

  • Chouette

    Merci pour l'idée et la description

    Posté par Flore, 28 février 2013 à 09:48 | | Répondre
  • J'étais moi-même inscrite à 3 dégustations, dont celles des huiles (nous aurions donc pu nous croiser , mais malheureusement j'ai eu un empêchement de dernière minute et n'ai pas pu me rendre sur le Salon
    Grâce à ce résumé très complet j'en sais un peu plus sur les coulisses du Concours Gnéral agricole, et ça m'a donné encore plus envie de faire partie du jury amateur l'année prochaine. ce n'est donc que partie remise !

    Posté par Maryon, 28 février 2013 à 11:09 | | Répondre
  • en tout cas c'est une chouette expérience et je trouve ca très enrichissant de d"couvrir cette partie du concours!

    Posté par lexou, 28 février 2013 à 14:37 | | Répondre
  • ouf ! c'est balaise ! merci de nous faire vivre ces moments très riches
    quelle découverte
    bon après-midi

    Posté par coco de nice, 28 février 2013 à 15:28 | | Répondre
  • merci de partager avec nous ce moment

    Posté par ratatouille, 01 mars 2013 à 20:38 | | Répondre
  • J'y étais aussi

    Moi aussi j'étais là et je compte justement en faire un sujet sur mon blog, enfin si je trouve le temps (l'année dernière j'y avais participé, et je n'en pas eu le temps...). En revanche, je suis arrivée en retard, ma place a été attribuée à quelqu'un d'autre et j'ai été placée en dégustation rillettes de canard, beaucoup moins sexy...Je ferai plus attention l'année prochaine. Nous aurions pu être à la même table (de mémoire j'aurai dû être à la 14)

    Posté par Sophie, 02 mars 2013 à 14:29 | | Répondre
  • @Sophie

    Ca aurait été marrant d'etre à la même table ! Si tu en fais un article, n'hésite pas à me le signaler, je viendrais lire

    Posté par RoseAndCook, 04 avril 2013 à 08:52 | | Répondre
  • La Quotidienne France 5 - amateur de Concours Général Agricole?

    Bonjour !
    Dans le cadre de notre prochaine émission consacrée au Concours Général Agricole, la Quotidienne de France 5 cherche une passionnée de cuisine et du concours, afin de venir en parler en plateau. Vous m'avez l'air plus que qualifiée pour répondre du sujet. Je vous ai laissé un mail avec mes coordonnées, pourriez-vous me recontacter au plus vite?
    Cordialement,
    Marine Vanthournout
    journaliste France 5 la Quotidienne

    Posté par Vanthournout M, 10 février 2014 à 10:43 | | Répondre
Nouveau commentaire